Termites

  termiteLémeré figure sur l’Arrêté Préfectoral initial du 21 juillet 2004, revu et remplacé par celui du 28 mai 2009, délimitant les zones contaminées par les termites ou susceptibles de l’être à court terme.

Les termites, un fléau invisible ….
« CARIAS » appelés termites au plan national : Quels sont ces insectes ? Les termites, comme les fourmis, sont des insectes sociaux qui vivent en colonies. Leur organisation, leurs capacités à dégrader les bois et les matériaux contenant de la cellulose en font des ennemis redoutables pour les bâtiments. Les termites peuvent dégrader les bois et ses matériaux dérivés. Les termites sont divisés en plusieurs castes : les ouvriers, les soldats et les reproducteurs. Ce sont les ouvriers qui assurent les besoin alimentaires de la colonie : ils vont récolter la cellulose qui se trouve principalement dans le bois, le carton, le papier… Après avoir ingurgité le bois, ils redistribuent une nourriture digérée au reste de la colonie.

Comment reconnaître la présence de termites ?
Fuyant constamment la lumière, les termites sont difficiles à repérer. Venant du sol, il faut d’abord chercher leur présence dans les éléments en bois contact avec les sols ou les murs.
termite-2 Quelques indices peuvent néanmoins laisser supposer leur présence :
- une plinthe qui cède, un fragment de boiserie arraché à la suite d’un choc, peuvent révéler un bois complètement évidé ; 
- les galeries tunnels construites à la surface des murs ; 
- de minuscules trous noirs, gros comme une tête d’épingle, sur les plâtres des plafonds et des murs ; 
- l’envol d’une partie des individus qui s’échappent d’une fente d’un mur lorsque les termites essaiment. Si quelques indices peuvent laisser supposer la présence de termites, leur identification précise nécessite une expérience et des connaissances techniques. Il est vivement conseillé de se rapprocher d’un expert. L’utilisation de sonomètre est parfois indispensable pour les repérer.

Haut de page

 

Quels dégâts les termites provoquent-ils ?
Les termites creusent le bois de l’intérieur. Le bois s’affaiblit et ne peut plus jouer son rôle dans le maintien de la structure de la construction. Ils peuvent dégrader tous les objets constitués de bois (meubles…) et de cellulose (papiers, livres…).

Lorsqu’ils recherchent leur nourriture ils endommagent parfois les matériaux tendres qui se trouvent sur leur chemin (plâtre, isolants, papiers peints…).termite-3

L’activité de ces insectes peut causer des effondrements d’équipements (parquets, plafonds, chambranles,…) voire l’écroulement de constructions laissées à l’abandon. A la Réunion comme en France métropolitaine, les dégâts rencontrés sont dus en majorité aux termites souterrains.

Lorsqu’ils rencontrent des matériaux trop durs, les termites les contournent en construisant des galeries faites de particules agglomérées. Ils peuvent également s’adapter et utiliser des conduits existants pour se déplacer (gaines électriques…).

Haut de page

 

Comment lutter contre le fléau ? Quelles informations à donner en mairie ?
S’il y a des termites chez vous, il faut en faire la déclaration en mairie.
Ci-dessous la déclaration à télécharger termites-declaration-presence
La déclaration doit préciser l’identification de l’immeuble et faire état des indices qui révèlent la présence de termites. Elle peut à cette fin être accompagnée d’un état parasitaire. Le fait de ne pas effectuer cette déclaration en mairie est passible d’une amende de 457 € (contravention de 3ème classe). Le coût d’un état parasitaire varie en fonction de la taille de l’immeuble et la nature des matériaux utilisés. Il est vivement conseillé de mettre en concurrence les experts.

Haut de page

 

Déchets – travaux démolition
Pour les travaux de démolition de bâtiment et en présence de bois et matériaux contaminés par les termites il faut : * brûler sur place, ou à défaut, traiter avant tout transport les bois et matériaux infestés, * déclarer ces opérations à la mairie du lieu de situation du bâtiment.

Ci-dessous la déclaration à télécharger termites-incineration

Le transport de terres, de gravats et de bois provenant de zones infestées est un facteur déterminant de la prolifération. C’est pourquoi il est impératif de réaliser soigneusement ces opérations et d’en faire la déclaration. La non exécution de ces opérations est passible d’une amende de 1 524 € (contravention de 5ème classe) ou plus en cas de récidive. Le fait de ne pas avoir déclaré ces opérations destinées à éviter la prolifération est passible d’une amende de 762 € (contravention de 4ème classe).

Haut de page

 

Vente d’immeuble
En cas de vente d’un immeuble, il est conseillé de faire procéder à la réalisation d’un état parasitaire. Une clause d’exonération de garantie pour vice caché constitué par la présence de termites ne pourra pas être stipulée dans l’acte authentique de vente si un état parasitaire ne lui est pas annexé. L’état parasitaire doit pour ce faire avoir été établi depuis moins de 3 mois. Les fonctions d’expertise ou de diagnostic sont exclusives de toute autre activité de traitement préventif, curatif ou d’entretien de lutte contre les termites

Haut de page

 

Comment protéger les bâtiments ?
Dès la conception (voir également les liens

Haut de page